Info-HQ

Monteurs de lignes retraités : contribuez à former votre relève !

Le métier de monteur est certainement le plus emblématique des emplois d’Hydro-Québec. C’est un emploi qui requiert, entre autres, de l’intelligence, du courage, de l’esprit d’équipe, sans oublier la bonne condition physique ! Ajoutons que le salaire est bon et le taux d’emploi élevé et il est facile de croire que de nombreux jeunes devraient être attirés par ce beau métier.

Et pourtant, le Québec connaît une pénurie de main-d’œuvre dans ce domaine, ce qui retarde des chantiers existants et la mise en œuvre de nouveaux projets. Les pertes de revenus potentiels sont importantes. C’est au niveau de la formation que se trouve le goulot d’étranglement, nous manquons de professeurs, de formateurs d’expérience, autrement dit d’anciens monteurs.

C’est pourquoi Hydro-Québec a fait appel à l’Association provinciale des retraités pour transmettre le message suivant :

La Commission scolaire des Navigateurs est à la recherche de professeurs monteurs de lignes pour créer la relève dans cette profession qui est primordiale pour notre industrie.

Les cours se donnent entre septembre et mai à raison d’un horaire variant entre 28 et 30 h/semaine. Le temps partiel est possible, un professeur enseigne en principe à un seul groupe par année, mais deux enseignants peuvent se partager un groupe d’une douzaine d’étudiants.

Liste des cours Monteurs

Les salaires et conditions sont selon la convention collective des enseignants.

Les écoles sont situées à :

· St-Henri-de-Lévis (transport et distribution) 

· Varennes (transport) 

· Anjou (distribution) 

Le travail est bien encadré : une personne fournit du support pédagogique et le contenu est bien défini dans les plans de cours. Le temps de préparation des cours est variable selon les sujets et l’expérience de l’enseignant (cliquer sur le lien ‘Liste des cours Monteurs’).

Ne sous-estimez pas vos capacités d’enseignant, être monteur, ça ne s’apprend pas dans les livres, 80 % de la formation se donne sur le terrain, comme vous l’avez certainement déjà fait avec de jeunes collègues.

Si vous êtes intéressé-e, si le partage de vos connaissances avec la jeune génération est une valeur importante pour vous, pour en savoir plus contactez : 

Mme Sonia Goupil, directrice du Centre de formation en montage de lignes à la Commission scolaire des Navigateurs. 

418 834-2463 poste 42002 | Cell. : 418-575-4693 sonia.goupil@csnavigateurs.qc.ca

*******************************************************************************

Lettre d’Hydro-Québec distribuée par l’APRHQ

InfoExpress : Assurances collectives

Bonjour,

Pour votre information, vous trouverez plus bas un communiqué adressé à tous les employés quant au choix de l’unique assureur pour l’ensemble des assurances collectives des employés et retraités d’Hydro-Québec.

Hydro-Québec a opté pour la proposition de SSQ Assurances. Le changement se fera au 1er juillet 2020.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution des travaux et des communications aux assurés à venir (printemps 2020).

Salutations,

Sébastien Lussier, Conseiller – Avantages sociaux, Direction Rémunération globale, Vice-présidence Ressources humaines

75, Boulevard René-Lévesque ouest, 14étage, Montréal (Québec) H2Z 1A4

Tél. : 514 289-2211, poste 2862

Cell. : 438 885-7820

www.hydroquebec.com

Bulletin destiné à tous les employés (et retraités)

9 juillet 2019

……………………………………………………………………………………………………………………………………………

Un nouveau fournisseur d’assurances collectives : plus d’efficacité et une meilleure expérience employé

Hydro-Québec a décidé de confier à SSQ Assurances la gestion et l’offre de service pour les assurances collectives de ses employés et retraités.

Après un processus de sélection rigoureux, nous avons décidé de ne retenir qu’un seul assureur pour nos assurances collectives (soins médicaux, soins dentaires, assurance vie, invalidité longue durée et voyage) par opposition à quatre par le passé.

L’offre de SSQ Assurances était particulièrement complète et intéressante pour le bénéfice de tous nos employés et retraités bénéficiant des assurances collectives d’Hydro-Québec. Le changement de fournisseur sera effectif en juillet 2020.

Voici quelques réponses aux questions qui vous viennent peut-être à l’esprit : 

Q1. Est-ce que les couvertures d’assurances vont changer ?
R1. Il n’y a aucun changement aux couvertures. Les protections demeurent les mêmes.

Q2. Comment faire pour passer aux services de la SSQ ?
R2. Au printemps 2020, une communication suivra avec la marche à suivre pour faire la transition vers les services du nouvel assureur.

Q3. Est-ce qu’il sera facile de faire affaire avec SSQ Assurances ?
R3. Les interfaces et applications offertes par SSQ simplifieront les façons de faire, ce qui contribuera à améliorer l’expérience « assuré ». De plus, nous n’aurons qu’un seul assureur alors que présentement, certains employés font affaire avec plus d’une entreprise.

Q4. Quels autres gains sont réalisés par ce changement ? 
R4. Ce changement facilite la gestion des assurances collectives et nous permet de réaliser des économies tout en améliorant l’expérience assuré.

Comme nous n’avons pas d’autres informations pour le moment, nous vous demandons de ne pas joindre le Centre de services RH à ce sujet. Nous vous informerons au printemps des actions à poser concernant vos assurances.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………

Diffusé par la direction – Communications internes et relations avec les Autochtones

*********************************************************************************

Construction de ligne de transport à 315 kV en Abitibi-Témiscamingue

Au déjeuner de juin 2019, pour les gens de Rouyn-Noranda, Lynn Massicotte (chef – Relations avec le milieu) est venue nous parler des projets en cours pour notre région.

Plusieurs membres ont signifié leur intérêt afin d’obtenir plus d’information. Comme cette information est pertinente pour vous tous, nous vous transférons le lien qui mène aux pages Web fournissant beaucoup d’informations sur le projet de construction de ligne de transport à 315 kV en Abitibi-Témiscamingue. :

https://www.hydroquebec.com/projets/abitibi-temiscamingue/

*******************************************************

Informations concernant la crue printanière en Abitibi-Témiscamingue

Courriel en provenance de : Mme Lynn Massicotte
Envoyé : 8 mai 2019 17:18

(note de votre webmestre : le texte d’origine est inchangé, mais des mots ont été mis en caractères gras ou soulignés pour attirer votre attention.)

Comme vous le savez, la crue printanière (montée du niveau des cours d’eau) est particulièrement importante cette année. Voici quelques informations qui vous permettront de mieux comprendre la situation de l’Abitibi-Témiscamingue :

 Hydro-Québec prête à recevoir la crue printanière

Notre réservoir Dozois, situé dans la réserve faunique La Vérendrye, a été abaissé à son plus bas niveau au cours de l’hiver, comme à chaque année,  afin de contenir l’eau de la crue printanière.  Il s’emplit actuellement avec la fonte des neiges et les précipitations de pluie. Lorsque le réservoir aura atteint un niveau suffisamment élevé, nous procéderons à l’ouverture du barrage Bourque afin de laisser l’eau s’écouler.  La quantité d’eau déversée (débit) sera déterminée à partir d’une stratégie révisée quotidiennement.  Cette eau sera évacuée dans nos  cinq centrales et nos six évacuateurs de l’Outaouais supérieur : Rapide-7, Rapide-2, Rapides-des-Quinze, Rapides-des-Îles et Première-Chute. Elle prendra environ deux semaines avant de se rendre au Lac Témiscamingue.

Le barrage d’Angliers au Témiscamingue appartient au gouvernement provincial. L’eau qui s’en écoule atteint rapidement nos centrales de Rapides-des-Quinze, Rapides-des-Îles et Première-Chute. Comme ces centrales sont au fil de l’eau, elles ne comportent aucun réservoir. L’eau ne peut donc pas être retenue; elle poursuit alors sa route vers le Lac Témiscamingue.

Il est important de savoir que les décisions concernant la gestion des niveaux d’eau de la rivière des Outaouais sont prises par la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais, composée d’Hydro-Québec, d’Ontario Power Generation et des gouvernements du Québec et du Canada. Des informations sont d’ailleurs disponibles sur le site Internet suivant :  Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais. 

Secteur Rouyn-Noranda

Nous vous rappelons qu’Hydro-Québec n’a aucune installation sur la rivière Kinojévis et n’a donc aucun lien avec la situation des lacs Montbeillard, Beauchastel, Bruyère,  Kinojévis et Baie-Caron. Le niveau d’eau élevé dans ce secteur est dû à un phénomène naturel : l’eau qui arrive en grande quantité des bassins versants peine à s’écouler dans la rivière Kinojevis, en raison de la longueur et de l’étroitesse de cette rivière, qui fait plus de 26 km de long entre la Baie Caron et la rivière des Outaouais. La présence d’un rapide dans la rivière (rapide Gendron), génère un effet de goulot, qui accentue ce phénomène.

Votre collaboration est requise

Pour toute question ou préoccupation, nous vous invitons à vous référer à votre municipalité ou à l’Organisation de la sécurité civile qui ont le mandat de vous informer sur la situation et les prévisions des prochains jours. L’équipe Relations avec le milieu est en lien avec les représentants du milieu.

Le niveau des cours d’eau augmente de façon significative. Nous vous invitons à la plus grande vigilance.

Une grande quantité d’eau provenant des bassins versants fait augmenter le niveau des lacs Montbeillard, Beauchastel, Bruyère,  Kinojévis et Baie-Caron. Ceux-ci peinent à se déverser dans la rivière Kinojévis dû au fait qu’elle est très étroite et longue de 26 km avant d’atteindre la rivière des Outaouais, dont le niveau est toujours plus bas. Ce phénomène naturel explique que le niveau des lacs demeure élevé lors de la crue printanière. Carte cliquable

Votre équipe Relations avec le milieu,

– Luce Chartier / Sylviane Legault / Diane Guillemette / Lynn Massicotte

Publicités