Méli-mélo

5 choses que vous ne saviez pas sur la consommation de chewing-gum

____________________________________________________________

Le chewing-gum est efficace pour s’enlever une chanson de la tête !

Selon une étude publiée dans le Le chewing-gum est efficace pour s’enlever une chanson de la tête !Quarterly Journal of Experimental Psychology, le meilleur moyen de s’enlever une chanson de la tête est de mâcher du chewing-gum !

En effet, pour s’enlever une chanson de la tête, il faut occuper son cortex auditif, la région du cerveau chargée de l’interprétation des sons. Ce que, vraisemblablement, le chewing-gum parvient à faire.

D’après les résultats de l’étude, les « machouilleurs » de chewing-gum ont réussi à se débarrasser de la chanson qu’ils avaient en tête plus facilement que ceux qui ont essayé d’autres méthodes !

Le chewing-gum a des effets bénéfiques sur l’attention

En 2015, deux chercheurs japonais se sont penchés sur les études scientifiques portant sur le lien entre chewing-gum et attention (1). Sur les 22 études identifiées, plus de la moitié montraient les effets positifs du chewing-gum sur l’attention et la vigilance.

Cet effet sur l’attention semble également générer d’autres effets positifs, comme une meilleure humeur et une baisse du stress.

La raison de tels résultats demeure cependant méconnue.

 

Mâcher un chewing-gum après manger provoque des ballonnements

Mâcher un chewing-gum après manger provoque des ballonnements

Alors qu’il est bien pratique de mâcher un chewing-gum après manger lorsque nous ne pouvons pas nous brosser les dents, cela va aussi nous faire avaler de l’air en grande quantité.

Ce qui peut donner des flatulences, des ballonnements, un ventre gonflé et une digestion ralentie.

Alors si vous souffrez de ballonnements et de problèmes intestinaux, laissez tomber le chewing-gum !

Le chewing-gum réduit le grignotage

Selon les chercheurs du Centre de recherche biomédicale de Pennington et de l’université d’état de Louisiane, les personnes qui ont mâché des chewing-gums sans sucre trois fois par heure dans l’après-midi grignotent moins et surtout moins sucré que lorsqu’ils ne mâchent pas de chewing-gum.

Les participants, 115 hommes et femmes âgés entre 18 et 54, ont, pour l’étude, mâché des chewing-gums sans sucre 15 minutes par heure pendant les 3 heures suivant le déjeuner.

Au bout des 3 heures, on leur a proposé de choisir une collation, parmi différents snacks contenant des quantités de sucre ou de graisse différentes. Lorsqu’ils avaient mâché du chewing-gum, ils grignotaient moins et moins sucré qu’à leur habitude.

 

Le chewing-gum favorise la reprise du transit après chirurgie

Plusieurs études menées sur des patients venant de subir un acte chirurgical gastro-intestinal, une intervention gynécologique par laparoscopie ou encore une césarienne, suggèrent que mâcher un chewing-gum favorise la reprise du transit intestinal après l’opération.

Selon certains spécialistes, la mastication de chewing-gum serait considérée par l’organisme comme un “repas fictif”.

La production de salive et des sucs digestifs serait stimulée, ce qui favoriserait cette reprise du transit intestinal.

Tiré du site: http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=5-choses-sur-la-consommation-de-chewing-gum-le-chewing-gum-est-efficace-pour-s-enlever-une-chanson-de-la-tete-

______________________________________

Faire une sieste peut augmenter considérablement l’apprentissage, la mémoire, la conscience, et plus…

Dans certains endroits, les villes ferment l’après-midi et tout le monde rentre à la maison pour faire une sieste.

Malheureusement, dans beaucoup d’endroits, à cause de notre mode de vie, la sieste en milieu d’après-midi est considérée comme un luxe, et dans certains cas, c’est un signe de pure paresse. Mais avant de culpabiliser pour la sieste de ce weekend ou de vous endormir pendant un film, rassurez-vous, la sieste est réellement bonne pour vous et c’est un phénomène tout à fait normal dans le rythme circadien.

De nos jours, même si nous dormons suffisamment la nuit, notre attention et notre vigilance se dégradent. Même si cela peut être un inconvénient mineur à l’époque moderne, ça aurait été une question de vie ou de mort pour nos ancêtres. Si vous finissez de mettre en place un projet de travail ou que vous chassez pour subsister, une sieste peut raviver votre vigilance et remettre vos neurones en place en seulement 15 à 20 minutes.

Faire la sieste, nous l’avons vu maintes et maintes fois, c’est comme redémarrer votre cerveau. Tout le monde aime faire une petite sieste de temps en temps, mais faire une sieste peut être aussi bien un art qu’une science. Le Wall Street Journal propose des recommandations pour la planification de sieste parfaite, y compris la durée de la sieste et à quel moment.

Les experts du sommeil disent dans l’article que si vous faire une petite sieste de 10 à 20 minutes vous en tirerez le meilleur profit, mais en fonction de la sieste que vous recherchez pour vous, d’autres durées peuvent être idéales. Pour un coup de pouce rapide de l’éveil/ concentration/ vigilance, les experts disent qu’une petite sieste de 10 à 20 minutes est suffisante pour se remettre au travail rapidement/en un clin d’œil/ en un claquement de doigt.

Pour le traitement de la mémoire cognitive, cependant, une sieste de 60 minutes peut vous faire plus de bien, a déclaré le Dr Mednick. Y compris le sommeil profond à onde lentes permet de se remémorer des souvenirs, des lieux et des visages. L’inconvénient : un peu de somnolence au réveil.

« Si vous faite une sieste de plus de 30 minutes, vous vous retrouvez dans un sommeil profond. Avez-vous déjà fait une sieste et vous êtes senti pire quand vous vous êtes réveillé ? C’est ce qui se passe, vous dormez trop longtemps et vous entrez dans une phase de sommeil dont il est très difficile de sortir », Dr Michael Breus.

Enfin, la sieste de 90 minutes impliquera probablement un cycle complet de sommeil, ce qui favorise la créativité et la mémoire procédurale et émotionnelle, comme apprendre à faire du vélo. Se réveiller après un sommeil paradoxal signifie généralement une quantité minimale de l’inertie du sommeil a déclaré le Dr. Medneck.

En fait, une étude (cliquez ICI pour la voir) publiée dans PubMed en 2002 a révélé qu’une sieste, même de 5 ou 10 minutes crée un sens élevé de vivacité/ concentration/ éveil et une augmentation de l’aptitude cognitive par rapport à si vous ne faites pas de sieste. Donc si vous voulez recharger les batteries rapidement faites une sieste de 10-20 minutes, et pour un rajeunissement profond du sommeil.

En plus de ces recommandations, une suggestion étonnante est de s’asseoir légèrement redressé pendant votre sieste, car ça vous aidera à éviter de tomber dans un profond sommeil. Et si vous vous retrouvez à rêver lors de vos siestes cela peut être un signe de manque de sommeil.
Tiré du site : santenutrition.org
_______________________________________________________________

Enregistrez vos sites Internet favoris

iStockphoto.com

1. Pour enregistrer dans vos favoris une page qui vous plaît beaucoup et qui est affichée sur votre écran dans Internet Explorer, cliquez sur le bouton Favoris, au début du volet des favoris, puis sur Ajouter aux favoris, en haut du panneau qui apparaît.

2. Tapez le nom souhaité pour la page Internet dans la zone Nom de la boîte de dialogueAjouter un favori.

3. Cliquez sur Ajouter. La page est désormais intégrée à la liste de vos favoris. Vous pouvez donc y accéder à tout moment en cliquant de nouveau sur le bouton Favoris, puis sur la page souhaitée dans le panneau des favoris qui se déroule.

4. Gardez un accès rapide à vos favoris. Ceux-ci ne remplissent leur rôle que si vous localisez quasi instantanément celui que vous voulez consulter. Une astuce peut vous y aider: classer vos favoris par ordre alphabétique. Cliquez, du bouton droit de la souris, à droite de n’importe quel favori, dans le panneau des favoris, puis cliquez sur Trier par nom, dans le menu qui apparaît.

Attention

Les sites Web évoluant très souvent, vous vous retrouverez régulièrement avec des favoris désuets. Supprimez-les pour ne pas encombrer inutilement le panneau des favoris: cliquez dessus du bouton droit de la souris et cliquez sur Supprimer, puis sur Oui.

Tiré de la revue : Le Bel Âge – Mai 2013

________________________________________________________________

Préparez et réservez votre voyage par Internet
Par Françoise Genest

Grâce à Internet, vous pouvez désormais réserver et acheter des billets d’avion, des forfaits pour le Sud, des nuits d’hôtel ou des voyages complets. Rien de bien compliqué, mais attention! Il faut bien s’informer avant de payer.
Préparez et réservez votre voyage par Internet
iStockphoto.com

Pour trouver une agence en ligne, sélectionnez Pages Canada dans Outils de recherche de Google et tapez voyage ou agence de voyage en ligne: vous aurez l’embarras du choix. La recommandation de votre entourage reste de bon conseil.

Malgré quelques différences entre les agences, les outils pour choisir les voyages, les vols et les dates se ressemblent d’un site à l’autre. Il faut choisir une ville de départ, une ville d’arrivée et des dates dans un calendrier interactif, puis spécifier le nombre de voyageurs, la fourchette de prix, un hôtel, etc. Une fois tous ces détails saisis, il suffit de lancer la recherche.

Une liste de vols ou de forfaits et leur prix s’affichent. Il faut cliquer sur l’une des propositions pour examiner l’offre.

Quand votre choix est fait, suivez les indications à l’écran à la lettre et remplissez tous les formulaires requis pour l’achat et l’émission du billet et du bon d’échange (pour l’hôtel). À ce stade, vous devez voir le détail du contrat et du prix.

Assurez-vous de bien comprendre toutes les modalités du contrat; si vous n’êtes pas sûr, contactez l’agence par téléphone.

Une fois le paiement effectué, vous recevrez une confirmation le jour même par courriel. Dans la plupart des cas, vos documents de voyage (incluant vos billets) vous seront expédiés par courriel. Ne reste qu’à les imprimer.

Attention
Dès que vous les recevez, assurez-vous que le billet et les autres documents sont émis à votre nom exact (tel qu’il apparaît sur votre passeport) pour éviter tout ennui à l’aéroport.

Conseil de pro
Comparez les prix, mais aussi les services offerts par les agences. Certaines offrent du soutien téléphonique et des agents peuvent répondre à vos questions. Il existe aussi de nombreux comparateurs de vols pour le Canada; une simple recherche sur Google vous en donnera une liste.

Tiré de la revue Le Bel Âge 29/09/2015

_____________________________________________________

Vieillir en beauté et en sagesse!

« Ce n’est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne de vieilles pommes. » – Félix Leclerc.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son cœur,
Sans remords, sans regret, sans regarder l’heure.
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur,
Car à chaque âge se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son corps,
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L’âge n’a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c’est donner un coup de pouce
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu’il y a toujours quelqu’un à la rescousse.

Vieillir en beauté, c’est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d’antan.
Être fier d’avoir les cheveux blancs,
Car pour être heureux, on a encore le temps.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour,
Car où que l’on soit, à l’aube du jour,
Il y a quelqu’un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec espoir,
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu’au fond, ce n’est qu’un au revoir!

Ne regrette pas de vieillir.
C’est un privilège refusé à plusieurs d’entre nous !

_______________________________________________________

Leçon de vie

Avez-vous l’habitude de conserver des objets inutiles, en pensant qu’un jour, qui sait quand, vous pourriez en avoir besoin?

Avez-vous l’habitude d’accumuler de l’argent et de ne pas le dépenser parce que vous pensez que vous pourriez en manquer à l’avenir?

Avez-vous l’habitude de mettre en réserve des vêtements, des chaussures, des meubles, des ustensiles et autres fournitures domestiques que vous n’avez pas utilisés depuis quelque temps déjà?

Et en vous.? Avez-vous l’habitude de garder des reproches, du ressentiment, de la tristesse, des peurs et plus encore?

Ne le faites pas! Vous allez à l’encontre de votre prospérité!

Il est nécessaire de faire de la place, de laisser un espace vide pour permettre à de nouvelles choses d’arriver dans votre vie.

Il est nécessaire de vous débarrasser de toutes les choses inutiles qui sont en vous et dans votre vie afin que vienne la prospérité.

La force de ce vide est une force qui va absorber et attirer tout ce que vous souhaitez.

Tant que vous retenez matériellement ou émotionnellement des sentiments anciens et inutiles, vous n’aurez pas de place pour de nouvelles opportunités.
Les biens doivent circuler.

Nettoyez vos tiroirs, les armoires, les ateliers, le garage…. Donnez ce que vous n’utilisez plus…

L’attitude qui consiste à garder un amas de trucs inutiles enchaîne votre vie en bas.

Ce ne sont pas les objets que vous gardez qui font stagner votre vie… mais plutôt l’attitude de garder…

Quand nous gardons en réserve, nous envisageons la possibilité du manque, de la pénurie..

Nous croyons que cela pourrait manquer demain et que nous ne serons pas capables de satisfaire ces besoins.

Avec cette idée, vous envoyez à votre cerveau et à votre vie deux messages :

Que vous ne faites pas confiance à l’avenir et que vous pensez que ce qui est nouveau et ce qui est meilleur ne sont pas pour vous.

Pour cette raison, vous vous réconfortez en conservant de vieux trucs inutiles.

Débarrassez-vous de ce qui a perdu ses couleurs et son éclat …

Laissez entrer chez vous et en vous-mêmes ce qui est nouveau…

Tiré du site :  Lecons de – Vie chez Maya

______________________________________________________

7 façons de moins se comparer aux autres

Cesser complètement de se comparer aux autres est quasiment impossible. Voici sept conseils pour que ce réflexe tout à fait humain demeure positif.

1. Prendre conscience de notre manière d’être

Se compare-t-on beaucoup? À qui? Quels effets cela a-t-il sur nous? Si on est encline à se laisser abattre par les succès des autres, il serait bon d’y travailler. On demeure vigilante et, dès qu’une comparaison tend à nous déprimer, on change de perspective: «Elle a dû travailler très fort pour en arriver là, bravo!», «Elle a l’air amoureuse. Enfin, elle le mérite tellement!»

2. Bien se connaître

Nos forces, nos faiblesses, nos acquis, les défis qu’on a relevés, le chemin parcouru… On se rappelle qu’on est unique. Pour s’en convaincre, on se martèle cette phrase tirée de Le pouvoir de la force mentale, de Jacques H. Paget (Plon, 2013), jusqu’à ce qu’on l’ait bien assimilée: «Celui qui dispose d’une véritable force de caractère construit sa vie sans envier quiconque et surtout sans chercher à copier ni imiter qui que ce soit. Il se concentre sur ses propres capacités et cultive son originalité sans espérer être l’égal de personne.»

3. Se comparer davantage… à soi-même

«C’est OK de remarquer que notre amie réussit mieux que nous, mais ça ne doit pas nous bloquer, insiste Sonja Lyubomirsky. Au lieu de se répéter qu’on n’a pas aussi bien réussi, on se fixe un objectif qui a un sens pour nous, par exemple réorienter notre carrière, et on se focalise là-dessus. Idéalement, on établit des étapes pour atteindre notre but: en septembre, j’aurai terminé mon cours, en novembre, j’enverrai mon CV, etc. Ainsi, on se concentre sur ce qu’on fait nous, et non pas sur ce que les autres font de mieux.»

4. Se comparer… à pire que soi?

«Parfois, j’aimerais avoir plus d’argent, raconte Catherine, 30 ans. Mais je me dis alors que je suis chanceuse d’avoir un toit sur la tête, que d’autres n’ont même pas cette chance.» «On finit par s’habituer à ce que l’on a, note Yves-Alexandre Thalmann. Du coup, on finit aussi souvent par ne plus l’apprécier.» Comment remédier à cet engourdissement? En s’imaginant ne plus avoir ce que l’on a, ou en se comparant à une personne qui n’est pas aussi fortunée que soi: «Rosalie a un emploi qu’elle n’aime pas; je suis chanceuse, moi, j’aime mon travail.» Se comparer de telle façon ne signifie pas qu’on regarde les autres de haut ou qu’on est supérieur. Il s’agit simplement de prendre conscience de notre bonne fortune, d’être reconnaissant.

5. Exprimer sa gratitude au quotidien

«On l’exprime par écrit, dans un journal, ou verbalement à d’autres personnes, suggère Sonja Lyubomirsky. Cela nous pousse à porter notre attention sur ce que l’on a, à adopter un point de vue positif. À force de le faire, jour après jour, on devient plus positif, c’est immanquable.»

6. Se débrancher

Un autre moyen de garder sous contrôle notre propension à se comparer: on se débranche! Cela peut être particulièrement bénéfique et salutaire si on est atteint du FOMO (Fear of missing out, traduit en français par la «peur de manquer quelque chose», une véritable dépendance aux médias sociaux). Le fait de se débrancher nous rendra plus disponible pour vivre et apprécier l’instant présent, et pour se rendre compte de notre valeur véritable.

7. Pratiquer l’humilité

«Mettre la barre trop haut finit toujours par décourager», informe Yves-Alexandre Thalmann. Accepter que l’on n’est pas et que l’on ne sera jamais la plus rapide, la plus belle, la plus intelligente, la plus… tout. Difficile? On prend deux minutes pour s’imaginer qu’on est en effet la plus belle, la plus riche, la plus drôle… Qu’est-ce que cela nous apporterait? Serait-on plus heureuse? À réfléchir.

Tiré du site : Coup de pouce/pyschologie/mai 2016

Dix mythes revisités sur le sommeil

Dix mythes revisités sur le sommeil

Je n’ai pas fermé l’oeil de la nuit

Beaucoup de personnes qui ont des problèmes de sommeil sous-estiment la durée de leur sommeil et surestiment le temps qu’elles mettent à s’endormir. Elles sont souvent très préoccupés par leur sommeil et très attentives à leur fonctionnement diurne. Dès qu’elles ont une mauvaise nuit, elles appréhendent la mauvaise journée qui va suivre. Pendant la journée, elles auront tendance à se préoccuper exagérément de leur fonctionnement et à craindre de mal dormir. Dans cet état d’inquiétude persistante, la nuit suivante, elles pourront facilement croire qu’elles n’ont pas fermé l’oeil.

Le sommeil avant minuit est plus reposant

Il semble qu’il s’agisse d’une tenace légende urbaine… peut-être inventée par des parents exaspérés. L’important serait de dormir un nombre suffisant d’heures en accord avec sa propre horloge biologique, d’oiseau de nuit qui se couche tard ou de matinal qui se couche tôt. Ce sont des conditions du sommeil dont il faudrait se préoccuper, puisqu’elles sont plus déterminantes que l’heure du coucher : chambre calme, noirceur, température fraîche, état de détente, etc.

Dormir une heure de moins par nuit, ce n’est pas grave

Une seule nuit écourtée n’occasionnera généralement que peu d’effets néfastes. Mais, à la longue, cela peut engendrer une « dette de sommeil ». Quand cette dette est trop importante, il faut plusieurs bonnes nuits de sommeil avant d’y remédier. La dette de sommeil peut entraîner une somnolence qui va perdurer jour après jour. Les conséquences vont d’une plus grande vulnérabilité aux maladies à une irritabilité « inexplicable », en passant par des risques accrus d’être impliqué dans un accident de la route.

Quand on dort, le corps fonctionne au ralenti

Au contraire, il s’agit d’une période active et exigeante en énergie. Même si le métabolisme diminue légèrement, aucun des organes ou des grands systèmes de l’organisme ne semble se mettre hors fonction. Pendant le sommeil paradoxal, certaines activités cérébrales, en particulier celles qui impliquent les ondes delta, augmentent de façon importante. Cela nécessite autant, sinon plus d’énergie que pendant l’éveil. Et c’est la nuit que la sécrétion de différentes hormones, dont les hormones de croissance, atteint son apogée. Enfin, pendant le sommeil lent, le corps est fort occupé à reconstituer les réserves énergétiques de ses cellules en vue de leur utilisation du lendemain.

L’alcool aide à mieux dormir

L’alcool peut faciliter l’endormissement, mais le sommeil sera ensuite interrompu, fragmenté et demoindre qualité. L’alcool se métabolise lentement dans le corps. À mesure que cela se produit, le sommeil devient plus agité et des réveils nocturnes répétés peuvent se produire. Souvent, le réveil définitif sera aussi plus matinal. Enfin, l’alcool réduit le sommeil paradoxal du début de la nuit. Par effet de rebond, il augmente alors en fin de nuit. Et un excès de sommeil paradoxal peut provoquer des cauchemars!

L’activité physique aide à mieux s’endormir

C’est vrai, mais il faut nuancer. Une activité physique intense effectuée deux ou trois heures avant le coucher aura plutôt l’effet contraire. Et celle du matin n’aura pas d’effet d’endormissement le soir venu. Par contre, se mettre en action en fin d’après-midi ou en début de soirée peut grandement faciliter le sommeil. D’autre part, l’exercice régulier améliore la qualité générale du sommeil. Il permet en particulier d’augmenter la proportion de sommeil profond, qui est très bénéfique pour la régénération du corps physique, mais qui tend à diminuer avec l’âge.

En cas d’insomnie, il faut rester plus longtemps au lit

C’est tout le contraire. Les insomniaques qui augmentent le temps passé au lit (le soir ou le matin) en espérant accroître la durée de leur sommeil se retrouvent généralement encore plus frustrés. De plus, il s’en suit souvent un sommeil fragmenté et de mauvaise qualité. Il vaut mieux se coucher plus tard, bien fatigué, en espérant dormir jusqu’au lendemain et se lever dès le réveil. Le temps passé au lit et le temps de sommeil pourront ensuite être graduellement augmentés.

Les personnes âgées ont besoin de moins de sommeil

Elles n’ont pas besoin de moins de sommeil, même si plusieurs dorment effectivement moins. C’est qu’avec l’âge, les périodes de sommeil lent profond diminuent continuellement. Le sommeil étant moins profond et plus fragile, les personnes âgées sont plus susceptibles d’être réveillées par les stimulations extérieures, que ce soient des bruits, de la lumière ou des douleurs corporelles. Mais en faisant des siestes et en respectant les règles d’hygiène du sommeil (voir Mieux dormir – Guide pratique), il est possible de continuer de dormir suffisamment.

On s’habitue au travail de nuit

Environ 25 % des travailleurs occupent des postes entraînant des quarts irréguliers, de soir ou de nuit : production intensive, soins de santé, sécurité, divertissement, transport, hôtellerie, entretien, etc. Même si certaines personnes apprécient ces horaires pendant un certain temps, il estextrêmement rare qu’on s’y habitue. Au contraire, plus le temps passe, plus les inconvénientss’amplifient : problèmes moteurs, de sommeil et d’humeur, hypertension, troubles cardiaques, etc. Un rapport de l’OMS publié à la fin de 2007 a même statué que le travail par quarts impliquant une altération du rythme circadien devait être classé parmi les facteurs probables de cancer.

Grâce à la science, une bonne nuit de sommeil en 2h

À l’aide d’un simple casque muni de petits électro-aimants qui stimulent le cerveau à travers le crâne, il est désormais possible de plonger instantanément une personne endormie dans sa phase de sommeil le plus profond et le plus réparateur. D’autre part, un stimulant de synthèse, comme le Modafinil, permettrait de rester alerte et vigilant en n’ayant dormi que huit heures sur une période de plus de trois jours. Mais attention, disent les chercheurs : le sommeil possède une multitude de fonctions (immunité, santé psychologique, apprentissage, mémorisation) et probablement d’autres encore inconnues. Même si on se sent en bonne forme après un sommeil gonflé artificiellement, qui sait quelles fonctions n’auront pas été comblées et quelles seront les conséquences à long terme.
Tiré du site : http://www.passeportsante.net/

________________________________________________________________

Les grands-parents qui prennent soin de leurs petits-enfants laissent une trace dans leur âme

Certains personnes sont essentielles dans nos vies, elles représentent nos sentiments et nos émotions dans leur plus grande intensité.

Les grands-parents font partie de ces personnes uniques, attendrissantes et inoubliables.

Ils symbolisent ces regards de complicité, ce jeu permissif et compréhensif de consentement démesuré qui crispe les parents.

Ils sont des souvenirs pleins de bienveillance et de tendresse, des histoires regorgeant de tournants inattendus, de chevaliers blancs qui flottent dans les airs et dont les yeux brillent de la lueur du soleil, face à un chemin sentant la chaleur de ces mains qui ne sont qu’amour et compréhension.


Leur plus grand et leur plus beau cadeau : les racines qui marquent une trace émotionnelle indélébile dans le coeur de leurs petits-enfants avec leur odeur de secrets partagés, de petits détails, de dévouement, de respect et d’inconditionnalité.

Les grands-parents ont un doctorat en amour

Le style éducatif des grands-parents est plein de bienfaits pour l’enfant. Pourquoi ? Car les grands-parents qui prennent soin de leurs petits-enfants leur transmettent de nombreuses leçons, telles que :

  • Des activités comme la marche le jardinage, la cuisine, etc.

  • Des traditions et des histoires familiales : les enfants s’étonnent de savoir que leurs parents ont eux aussi été des enfants un jour.

  • Des chansons, des jeux et des contes d’antan qui sont pleins de beauté et de leçons.

D’un autre côté, leur position dans la famille ainsi que leur expérience accumulée garantit un style d’éducation duquel il est extrêmement positif que les enfants s’imprègnent. En effet, généralement, les grands-parents ont tendance à :

  • Etre plus patients et moins stressés au quotidien, ce qui leur permet d’être plus affectueux avec l’enfant, et de lui montrer constamment un intérêt affectif au travers de l’écoute empathique.

  • Faire de la communication émotionnelle un plier basique, ce qui permet aux petits-enfants de se sentir mieux compris par leurs grands-parents que par leurs parents.

  • Corriger avec leurs petits-enfants les erreurs qu’ils ont pu commettre avec leurs enfants et, par conséquent, renouveler la vision des parents sur certains aspects.

  • Etre bien moins critiques et se concentrer davantage sur les choses positives que les choses négatives, soulignant donc les forces de l’enfant plutôt que ses faiblesses.

  • Aider leurs petits-enfants à être indépendants de leurs parents, mais aussi à se socialiser avec des personnes de tous les âges.

  • Se faire, souvent, avocats de leurs petits-enfants, servant ainsi de pont pourvalider les sentiments et autres complications qui sont un obstacle à la vie en commun et à la communication entre parents et enfants.

  • Etre un soutien émotionnel indispensable pour leurs petits-enfants dans une situation de crise et de détachement familial comme par exemple une séparation.

Mais attention, les grands-parents ne sont pas les seuls à laisser des traces dans le coeur ; les petits-enfants aussi apportent de la vitalité, de la joie et du soutien à leurs grands-parents, et ce de façon incommensurable.

En prenant soin de leurs petits-enfants, les grands-parents redécouvrent le monde par le prisme de l’étonnement constant, de l’innocence, et de l’amour le plus inconditionnel.

Mais cette impression est fausse, car chacun a sa place, chacun a son rôle dans la vie d’un enfant.


Il est incroyable de voir tout l’amour que les grands-parents donnent à leur petits-enfants en leur offrant des friandises, en leur donnant de l’argent de poche en cachette, en leur faisant de beaux cadeaux, en leur cuisinant leurs plats favoris, en préparant 4 menus différents pour 4 enfants différents, ou encore en leur faisant des clins d’oeil plein de complicité.


On pourrait alors croire que dans de telles conditions, si les enfants aiment leurs grands-parents, c’est pour ce qu’ils leur donnent et pas pour ce qu’ils sont, mais ce n’est pas le cas ; les petits-enfants adorent passer des soirées avec leurs grands-parents.

Et ce entre autres parce que ces soirées sont placées sous le signe de l’amour, de l’attention et de l’affection.

Le fait de leurs grands-parents se souviennent de chaque détail fait de l’enfance un moment unique et spécial. Et, parce que ce sont des rois qui ne seront jamais détrônés.

L’amour des grands-parents pour leurs petits-enfants est si immense qu’ils ne peuvent pas faire autrement que de le leur démontrer de toutes les façons possibles.

Avec la cuisine, les cadeaux, les douceurs, la présence, les baisers, les petits sacs pleins pour ne les priver de rien, et avec une attention qui détache le foyer de tous les autres lieux.

es enfants perçoivent cette générosité débordante comme une tendresse si démesurée qu’elle les éblouit.

Et quand les grands-parents ne sont plus là, ce ne sont pas les chocolats que les enfants regrettent, mais ce qu’ils signifient : parler avec leurs grands-parents et entendre leurs mots d’encouragement, d’amour et de sagesse.

Finalement, les grands-parents sont les plus grands fans de leurs petits-enfants, et ceux qui renforcent le plus leur persévérance, leur talent, leur détermination et leurs succès.

Personne d’autre que les grands-parents ne perçoit si bien l’attitude décidée de leurs petits-enfants, leurs chansons favorites et leurs yeux brillants imprégnés de passion.


Personne ne peut regarder les petits enfants avec autant de tendresse que leurs grands-parents qui prennent soin d’eux, tout comme personne n’arrivera jamais à s’émerveiller autant qu’eux du temps qui passe comme de la trace qui prend forme petit à petit.

C’est pourquoi l‘attention des grands-parents reflète un amour pur plein de joies et d’objectifs.

Une tendresse qui forme les enfants, qui les protège d’une façon unique, qui n’est pas toujours compréhensible, et qui est tout à fait indescriptible.

C’est la raison pour laquelle les grands-parents qui prennent soin de leurs petits-enfants laissent une trace indélébile dans leur âme, un grand legs émotionnel.

Car tous ces caprices et ces cadeaux, toutes ces fois où ils courent trop vite pour calmer le chagrin de leurs petits-enfants font que le développement de ces derniers est marqué par un amour plein et, bien sûr, pur et inconditionnel.

Tiré du site : http://nospensees.fr/grands-parents-prennent-soin-de-leurs-petits-enfants-laissent-trace-ame/

______________________________________________________________

Combien de temps conserver les papiers importants?

Regroupés en sept grandes catégories, voici les papiers que vous devez conserver, et pendant combien de temps.

  • Certificat de naissance – À vie 
  • Contrat de mariage – À vie 
  • Inventaire des biens – Tant que le couple est uni
  • Jugement de divorce – À vie 
  • Mandat en cas d’inaptitude et procurations – Tant qu’ils sont en vigueur 

Conservez-les mandats en cas d’inaptitude et les procurations dans un endroit facile d’accès. Évitez les coffres-forts et les coffrets bancaires.

  • Testament et règlement – À vie 

Rangez votre testament dans un endroit facile de succession d’accès. Évitez les coffres-forts et les coffrets bancaires.

  • Diplômes d’études – À vie 
  • Titres de propriété – Tant que vous êtes propriétaire de la maison 
  • Contrat de prêt hypothécaire – Tant que le contrat est en vigueur 
  • Quittance de prêt hypothécaire – Tant que vous êtes propriétaire de la maison
  • Rapports d’inspection – Tant que vous êtes propriétaire de votre maison 

Le Code civil prévoit une garantie de qualité à l’acheteur d’un immeuble. Cette garantie contre les vices cachés demeure en vigueur, même si vous avez acheté la maison il y a plusieurs années auparavant.

  • Factures de réparations et d’entretien (pour les travaux majeurs)  – Tant que vous êtes propriétaire de votre maison

Un éventuel acheteur demande quand avez refait la toiture ? Vous en aurez la preuve. Également, votre assureur habitation peut en réclamer une copie pour fixer la prime.

  • Baux – Tant que vous êtes locataire 

Un bail est un contrat régi par la loi. Il est crucial d’en avoir une copie avec soi.

  • Déclarations de revenus (y compris les feuillets, les relevés et les annexes) – 6 ans 

Conservez vos pièces justificatives pendant six ans, car le fisc peut vous les demander à tout moment. Attention ! Cette période 6 ans ne s’applique pas s’il y a fraude, auquel cas le fisc peut réviser toutes vos déclarations de revenus antérieures. Gardez également toute correspondance que vous entretenez ou avez entretenue avec l’impôt.

  • Acomptes provisionnels – 6 ans 

Conservez vos relevés de versements aussi longtemps (relevés de versements) que vos déclarations de revenus.

  • Déclarations de TPS et de TVQ – 6 ans 

Conservez vos déclarations de TPS et de TVQ aussi longtemps que vos déclarations de revenus.

  • Comptes de taxes – 3 ans 

Les municipalités et les commissions scolaires ont 3 ans municipales, scolaires et d’eau pour réclamer un rajustement de taxes.

  • Relevés bancaires REER, FERR, CELI, etc. – 1 an 

Vérifiez vos relevés et vos états dès leur réception états de comptes afin de repérer d’éventuelles erreurs. Vous disposez habituellement de 30 jours pour faire corriger une erreur.

  • Registres de chèques – Tant que les chèques sont en circulation 

Procédez à une conciliation bancaire dès la réception de votre relevé de compte ou la mise à jour de votre livret.

  • Reçus de transaction au guichet automatique – Jusqu’à ce que vous fassiez votre conciliation bancaire

Une fois que vous en avez terminé, déchiquetez-les.

  • Certificats de placement – Tant que les titres ne sont pas échus 
  • Contrats de prêt – Tant que les contrats sont en vigueur

Il peut être utile de conserver les contrats échus afin de de marge de crédit comparer leurs clauses avec celles de contrats que vous pourriez conclure subséquemment.

  • Cartes de crédit et relevés de compte – 1 an 

Vérifiez vos relevés de compte et vos reçus de transaction dès leur réception afin de détecter d’éventuelles erreurs. C’est le cas ? Communiquez immédiatement avec l’émetteur de la carte.

  • Assurance vie – Tant que la police est en vigueur 

À votre décès, le bénéficiaire de votre assurance vie aura assurance invalidité besoin de votre contrat pour réclamer le capital assuré. Si vous devenez invalide, votre police servira à établir vos droits.

  • Assurance automobile – Tant que la police est en vigueur 
  • Assurance habitation – Tant que la police est en vigueur 
  • Factures d’achats – Tant que vous en êtes propriétaire 

Les factures sont essentielles pour faire appliquer une de biens coûteux garantie. De plus, en cas de vol, elles servent de preuve de possession et de valeur auprès de l’assureur.

  • Contrats d’achat – Tant que vous êtes propriétaire du véhicule 

Conservez précieusement ce contrat, car il confirme la (véhicule neuf ou d’occasion) date d’achat du véhicule. En cas de rappel du constructeur ou du rajustement de la période de garantie, c’est le seul document qui peut établir l’âge de l’auto. La Loi sur la protection du consommateur (LPC) vous accorde des droits en cas de pépin si vous avez acheté un véhicule d’occasion de moins de cinq ans chez un commerçant.

  • Factures de réparations – 1 an ou plus 

À la revente de l’auto, vous pourrez démontrer l’historique de son entretien. Selon la LPC, toutes les réparations sont garanties pour 3 mois ou 5 000 km.

  • Certificats de garantie – Tant que vous êtes propriétaire du véhicule  

Les garanties sur la batterie, les amortisseurs, un traitement antirouille, etc., sont transférables à un autre acheteur du véhicule.

  • Titres de transport – 6 ans 

Le gouvernement fédéral accorde un crédit d’impôt pour le transport en commun si vous achetez des passcartes hebdomadaires ou mensuelles. Conservez vos titres avec vos papiers d’impôt.

  • Factures de téléphone – 3 ans 

Excessif, 3 ans? Sachez que l’article 2925 du Code civil de gaz, de câble, d’Internet, consent ce délai à un fournisseur pour réclamer les frais etc. qu’il aurait omis de vous facturer. Par ricochet, vous disposez de 3 ans pour récupérer des sommes que vous auriez payées en trop.

  • Factures d’électricité – 6 mois 

Vous êtes abonné d’Hydro-Québec? L’article 11.5 des Conditions de services d’électricité de la société d’État dit: «Lorsque la correction [d’une facture erronée] entraîne un débit sur la facture du client, Hydro-Québec réclame à ce dernier le montant résultant de l’application de la correction pour toutes les périodes de consommation affectées, mais n’excédant pas six (6) mois.»

Article tiré du magazine Le Bel Âge

___________________________________________

Pour parfaire notre culture…..

Pour les férus de la langue française, un petit bijou que vous ne connaissez peut-être pas !

Le plus long mot palindrome de la langue française est « ressasser », c’est à dire qu’il se lit dans les deux sens.

« Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e », c’est à dire qu’il ne comporte aucun « e ».

L’anagramme de « guérison » est « soigneur », c’est à dire qu’il que le mot comprend les mêmes lettres.

« Endolori » est l’anagramme de son antonyme « indolore », ce qui est paradoxal.

« Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette ».

« Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave.

Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot. Tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze », « pauvre », « meurtre », « monstre », « belge », « goinfre » et « larve ».

Délice, amour et orgue ont la particularité d’être de genre masculin  et deviennent féminin à la forme pluriel. Exemple :

  • Cette pomme est un vrai délice.
    Ils s’abandonnaient aux pures délices de la rêverie.
  • Pierre et Louise filent le parfait amour.
    Ils ont parlé de leurs premières amours.
  • Ces orgues portatifs coûtent moins de 100 $.
    Les grandes orgues de cette cathédrale ont plus de cent ans.

« Oiseau » est le plus petit mot de la langue française contenant toutes les voyelles.

Tiré du site : http://halleyjc.blog.lemonde.fr/

______________________________________________________________

Le pas fin palmarès des prénoms originaux inusités créatifs pas pareils que les autres!!!

Cuvée 2015

Jeudi 31 décembre 2015

Catégorie «Pareil mais différent»

 

Jayraume
Odrée
Sedrik

Catégorie «Tout chouchou doudou!»

Marie-Pomme
Pastelle
Marcus-Smiley
Zoie
Lilou-Fey
Lylou
Feli
Lulu
Poeme
Peace
Prunelle

Catégorie «Ça ne devrait pas battre Léa ou William dans les prochaines années…»

Vagine
Cleophite
Roxan (pour un gars)
Maxange
Québéric
Tyger (pour une fille)

Catégorie «(Dé)composition personnelle»

Marjo Rie
Jacke-Kubb
Julie-Yan
Fée-Déryke
Yan-Nick
Ma-Eva
Lee-Di
Will-Liam
Vaillant-Bob
Mars-Xavier
Lou-Ka
Lou-Fransoi
Eze-Kiel
Ha-Ryhane
Rox-Ann
Rosa-Ly
G-Remy
Jay-Kob

Catégorie «On a tenu notre boutte… tous les deux!»

Maverick-Erick
Stephen-Dex
Logan-Genesÿ
Ralph-Emma

Catégorie «Onatoutmixéçaensensemble»

Luxmaya
Pierlouis
Klorélie
Noeliam
Rosamaude
Tomyves
Sandralie
Sophielle
Rossangel

Catégorie «Compte triple au Scrabble»

Kidalozia
Krysthepher
Askja
Zaïka
Zacquiel
Vykthor
Klovys
Alecsyk

Catégorie «Variation sur un prénom connu»

Zoette
Charlemaine
Tristane
Tristany

Catégorie «J’ai besoin de vacances»

Matane
Versaille
Olympe
Normandie
Séville
Paris
Orly
Salem
Irlande

Tiré du site : http://www.lesimparfaites.com/2015/12/le-pas-fin-palmares-des-prenoms.html

______________________________________________________________

10 Différences entre les Gars et les Filles

couleur

 

____________________________________

Est-ce que votre nom de famille est parmi les plus populaires ?

Suivez ce lien pour vérifier :

http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/population-demographie/caracteristiques/noms_famille_1000.htm

________________________________________________________

Quelques façons de vivre une vie plus heureuse

Soyez reconnaissants :

Il est possible de trouver de la reconnaissance, même dans les plus petites choses, comme un repas délicieux, un bon livre, un cours de yoga difficile, ou un sourire d’un inconnu dans la rue.

Souriez davantage :

Si vous vous sentez déprimés ou que vous avez eu une dure journée, il est possible de vous remonter le moral, simplement en pensant à une personne, un endroit ou une situation qui vous fait sourire!

Même si les scientifiques ne savent pas tout à fait pourquoi le simple fait de sourire vous rend heureux, on a suggéré que le sourire contracte les muscles du cerveau, conduisant à un flux sanguin plus important vers les lobes frontaux du cerveau, qui à son tour déclenche la libération de dopamine, l’une des substances chimiques du cerveau. Donc regardez des comédies et riez (ou laissez quelqu’un vous chatouiller) !

Acceptez vos erreurs :

Vivre dans le déni de vos erreurs et vous enfermer dans votre ego ne fera que vous rendre malheureux et vous empêchera d’apprendre les leçons précieuses qui vous aideront à grandir et à vous améliorer.

En acceptant vos erreurs, vous pourrez vous pardonner, de plus les gens pourraient vous apprécier davantage !

Pour vivre une vie plus heureuse : Gardez une attitude optimiste

Les gens heureux ont tendance à réagir aux événements négatifs d’une manière plus optimiste que les gens malheureux. Une personne optimiste reconnait que les événements négatifs sont temporaires et qu’ils ont une portée limitée.

Entourez-vous de personnes sur qui vous pouvez compter !

Même si cette vie peut parfois ressembler à un voyage individuel, nous avons besoin d’autres personnes autour de nous pour nous sentir heureux. Ce sont les relations sociales qui sont le meilleur indicateur du bonheur, beaucoup plus  que les revenus ou la richesse.

Apprendre à dire « Non » !

Dire « oui » au bonheur signifie apprendre à dire « non » aux choses et aux personnes qui nous stressent. Dire oui à tout le monde et à tout peut vous amener à vous sentir dépassés, augmenter votre stress et vous laisser moins de temps et de ressources pour prendre soin de vous! Cela est particulièrement vrai lorsque vous vous engagez à faire des choses qui ne vous touchent pas, ou que vous vous laissez mettre dans une situation inconfortable.

Le stress qui résulte d’un sentiment d’écrasement peut sérieusement affecter notre bonheur et notre bien-être. Avant de vous engager dans quelque chose ou avec quelqu’un, demandez-vous si cela sert votre plus grand bien. Si la réponse est non, alors apprenez à dire NON.

Déconnectez-vous et passez plus de temps dans la nature.

Les humains ne sont pas faits pour passer leur journée penchés sur un bureau et les yeux rivés sur un ordinateur. Nous sommes faits pour passer du temps dehors, loin de l’effervescence de la technologie, des ondes des téléphones cellulaires  et des écrans assourdissants. Les gens heureux comprennent qu’il est naturel de s’accorder du temps pour réfléchir et trouver la sérénité. La lumière rend les gens de meilleure humeur, tout comme la vitamine D.

Si vous voulez vraiment optimiser les avantages du temps passé en plein air, passez du temps dans la nature , seulement cinq minutes peut améliorer l’humeur et l’estime de soi, selon des chercheurs de l’Université d’Essex . Encore mieux, combinez votre temps passé à l’extérieur avec la méditation, le yoga ou d’autres mouvements thérapeutiques.

Apprenez à pardonner !

Celui-ci peut être difficile pour ceux qui ont été trompés / ou qui ont subi des traumatismes dans leur vie. Lepardon ne signifie pas que l’on est d’accord avec ce qui s’est passé, cela signifie simplement que vous ne voulez plus supporter la douleur. Lorsque nous nous accrochons à la colère, que nous éprouvons un ressentiment et de la peur à l’égard des gens, ils occupent une place à l’intérieur de nous, nous empêchant de nous sentir vraiment heureux et comblés.

Essayez de nouvelles choses !

Les gens heureux n’ont pas peur de repousser leurs limites et d’essayer de nouvelles choses. Bien sûr, cela peut sembler effrayant au début, mais qu’est-ce qui pourrait arriver de pire ? En sortant de votre zone de confort, vous pourriez être surpris de voir de quoi vous êtes capables. Et si cela ne se passe pas comme prévu, au moins vous aurez essayé.

Essayer quelque chose de nouveau demande du courage, cela vous donne la possibilité d’aimer faire quelque chose de nouveau, cela vous empêche de vous ennuyer et peut-être plus important encore, cela vous fait grandir. Alors qu’est-ce que vous avez toujours  voulu faire mais que vous n’avez pas eu le courage de faire ? Qu’Est-ce que vous attendez ?

Regardez-vous dans le miroir tous les matins et dites-vous « je t’aime » !

Pour beaucoup d’entre nous, l’amour-propre est le principal défi et le blocage au bonheur. La vérité est que peu importe qui vous êtes et ce qui est arrivé dans votre vie, vous êtes dignes d’amour ! Dites-le vous bien fort pour commencer à le croire.

Nous construisons l’estime de soi en nous aimant et en nous acceptant. L’une des choses les plus simples à faire est de vous regarder dans le miroir tous les matins et de vous dire : «je t’aime ! ». Pour certains, cela peut être facile, et pour d’autres, cela peut être extrêmement difficile.

Source : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/vie-plus-heureuse.html

_______________________________________________________

Apophtegme …… vous connaissez ?

Un apophtegme est un  précepte, une sentence,
Une parole mémorable  ayant valeur de maxime.

– C’est curieux, se  faire refaire les seins, ça coute la peau des fesses !

– Vous connaissez  l’histoire du mouton qui court jusqu’à perdre la laine ?

– Si vous m’avez  compris, c’est que je me suis mal exprimé …
  – L’ennemi est bête,  il croit que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui !
– Vous n’êtes pas  responsables de la tête que vous avez, mais vous êtes responsables  de la gueule que vous faites…

– Elle est  tellement vieille qu’elle a un exemplaire de la Bible  dédicacé…..

– Les prévisions  sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent  l’avenir.

– La seule fin  heureuse que je connaisse, c’est la fin de semaine…

– De  chez moi au bar il y a 5 minutes, alors que du bar jusque chez moi  il y a 1 h 30 !..

– L’ironie c’est quand tu rentres en prison  pour vol de voiture et que tu sors pour bonne conduite.

– Les parents, c’est deux personnes qui  t’apprennent à marcher et à parler, pour te dire ensuite de t’assoir  et de te taire !

– Avant je savais bien écrire et, un jour,  j’ai eu un téléphone portable : é depu il c produi kelk choz 2  bizar… »

– Les statistiques, c’est comme les bikinis : ça  donne des idées mais ça cache l’essentiel !

– L’être humain est incroyable :  c’est la seule créature qui va couper un arbre pour en faire du  papier et écrire dessus: « Sauvez les arbres » !

_______________________________________________________

La nouvelle édition du Petit Robert est arrivée !

Facebook : Le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule.

Oui- Oui : Fils illégitime de Sissi.

GPS : Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin.

Autobus : Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que quand on est assis dedans.

Taser : Instrument utilisé afin de mieux faire passer le courant entre la police et la jeunesse.

Porte-clefs : Invention très pratique qui permet de perdre toutes ses clefs d’un coup au lieu de les perdre une par une.

Maison Blanche : Actuellement Barack noire.

Titeuf : Ce qui sort de la TitePoule.

Orteil : Appendice servant à détecter les coins de portes.

Egalité des sexes : Nouveau concept créé par les hommes pour ne plus payer le restaurant.

Monter un meuble Ikea : Expression moderne signifiant « passer un week-end de merde ».

« Oui chérie » : Gain de temps.Où est donc mon Ricard : Conjonction de coordination.

Un meurtre de sang froid : Un ice crime.

Archipel : Outil pour creuser des archi trous

Les ciseaux à bois : Les chiens aussi !

 

 

 

Publicités